Comment grandir scientifiquement [17 études]

Prépare-toi bien, parce que pendant les prochaines 10 minutes, je vais t’expliquer exactement comment scientifiquement devenir plus grand et grandir plus longtemps avec une méthode que tu n’as jamais entendu parler.

C’est pas une blague. Je suis vraiment allé voir les 10 premiers articles sur comment grandir et aucun d’eux n’évoque ce dont on va parler ici.

Donc si tu t’attendais à une autre article comme les autres ou je vais te parler d’étirement et de yoga, tu peux quitter tout de suite parce que c’est pas du tout ce que tu vas trouver dans cet article.

Aujourd’hui, on va regarder ce que dit la science. Et pas mes anecdotes personnelles.

Bon, ceci dit, si tu as plus de 25/30 ans, tu peux quitter cet article parce que tes plaques de croissance sont déjà fermées. Et une fois que tes plaques de croissance sont fermées, j’ai bien peur que c’est impossible d’influencer la longueur de tes os.

Sachant ça, passons au sommaire.

Dans cet article, on va parler des hormones les plus importantes à contrôler si tu veux grandir : les estrogènes.

Je sais, tu ne t’attendais surement pas à entendre ces hormones, mais aujourd’hui, si tu veux scientifiquement devenir plus grand, c’est celles-ci qu’il faut contrôler.

Si t’es pas convaincu que les estrogènes affectent ta taille adulte : premièrement, bravo. C’est bien, il ne faut jamais croire une personne juste parce qu’il écrit des articles. Et deuxièmement, c’est exactement pour cette raison que j’ai consacré le début de cet article aux explications de la science.

Alors, ne t’inquiète pas, j’ai gardé le langage très simple pour que ce soit vraiment compréhensible par tout le monde, parce que je sais qu’il y a pas mal d’ados comme toi qui vont lire cet article.

Mais malgré tout, si tu veux directement passer au côté pratique avec les astuces que tu peux faire au quotidien pour grandir plus, c’est aussi possible grâce à la table de contenu ci-dessous.

Là, on est bon, donc prépare-toi bien pour l’article le plus poussé sur la croissance et la taille adulte.

 

Comment les estrogènes influencent notre capacité à grandir ?

 

Alors, si t’es pas à fond dans la musculation et la science des hormones comme moi, tu sais peut-être pas ce que sont les estrogènes, donc je vais commencer par une petite présentation.

Les estrogènes, pour faire très simple, sont l’équivalent de la testostérone, mais pour les femmes. Et contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, tous les hommes sans exceptions ont aussi des petites quantités d’estrogènes.

Mais ces petites quantités d’estrogènes rouent un rôle très, très important dans notre corps.

Alors, c’est quoi leur lien avec la croissance tu te demandes peut-être ?

Et bien, pour expliquer ça, je vais te raconter la petite histoire des estrogènes.

Ça fait maintenant bien longtemps qu’on sait que les estrogènes sont présents chez les hommes et chez les femmes. Et ça fait bien longtemps qu’on sait que ces hormones sont très importantes, même pour les hommes.

Ceci dit, il existait encore beaucoup de flou sur leurs effets sur le corps.

Cela jusqu’au début des années 1990. À cette époque, on a découvert pour la première fois des cas très rares de personnes complètement déficientes en estrogènes. Du jamais vu à cette époque.

Et à peu près au même moment, les chercheurs ont réussi à créer des rats génétiquement modifiés qui, eux aussi, étaient déficients en estrogènes.

Ces deux découvertes ont permis aux chercheurs d’en apprendre beaucoup plus sur le rôle de ces hormones. Et depuis ce moment, le milieu de recherche autour des estrogènes a pu se développer.

Mais malheureusement, le grand publique n’est toujours pas au courant de toutes ces nouvelles découvertes. Donc ça ne m’étonne pas si même les plus curieux d’entre vous ne savaient pas que les estrogènes influent sur ta taille adulte.

Alors, comment ces hormones influencent ta capacité à grandir ? Eh bien en fait, les estrogènes sont LES principales hormones qui causent la fermeture des plaques de croissance. Et c’est confirmé par la science.

Estrogènes et plaques de croissances : analyse de la science

 

Études animales

Cette étude de Waise et al. montre qu’une injection d’estrogènes a significativement accéléré la fermeture des plaques de croissance de lapins. Et en plus de ça, la longueur des os de ceux prenant les estrogènes étaient significativement plus petits.

Donc là on vient un lien clair entre estrogènes et fermeture des plaques de croissance,… chez les animaux. Il y a d’autres études comme celle-ci, mais dans cet article on va se concentrer sur les preuves humaines.

 

Études humaines

Durant cette étude, des chercheurs ont séparé des filles encore en pleine croissance en 4 groupes : 3 groupes prenant des dosages d’estrogènes différents et 1 groupe ne prenant rien. Cela pendant 3 semaines.

Les résultats ?

Eh bien il s’avère que ces 3 semaines d’estrogènes (ce qui n’est vraiment pas long) a baissé la taille adulte de ces filles de 4 à 5 cm, ce qui est énorme.

Ensuite, on a une autre étude très intéressante. Durant cette dernière, des filles qui n’étaient pas censées grandir beaucoup ont été traité avec, entre autres, soit de l’hormone de croissance, soit avec une combinaison d’hormone de croissance et d’estrogènes.

Eh bien le groupe prenant l’hormone de croissance et les estrogènes a grandi 5 cm de moins que le groupe hormone de croissance sans estrogènes.

Donc oui, une exposition à de trop grandes quantités d’estrogènes pendant la puberté va réduire ta taille adulte.

Maintenant, la seule information qu’il nous manque est de savoir si un manque d’estrogènes pendant la puberté va augmenter ta capacité à grandir. Et pour répondre à cette question, on a deux études de cas.

On va commencer par celle-ci qui est très intéressante. En 1994, les chercheurs Smith et al ont analysé un homme qui avait une production normale d’estrogènes. Mais il avait une particularité : il avait une mutation génétique qui lui empêche d’utiliser l’estrogène qui a dans son corps.

Donc en pratique, c’est comme s’il avait 0 estrogènes.

Cet homme mesurait 2 m et 4 centimètres. Mais le plus intéressant, prépare-toi bien pour la suite, c’est qu’à 28 ans, ses plaques de croissance n’étaient toujours pas refermées. Ce qui est du jamais vu.

Donc cet homme, à cause de son incapacité à utiliser ses estrogènes, avait des plaques de croissance toujours ouvertes à 28 ans.

En plus de tout ça, on a une deuxième étude de cas sur un homme de 24 ans très particulier. Lui, avait un changement génétique qui lui empêchait de synthétiser l’enzyme qui crée les estrogènes.

Son enzyme a lui était 50x moins efficace que celle de la personne normale.

Donc lui aussi, en pratique, avait presque 0 estrogènes.

Sans surprises, il est grand. Il mesure aussi 2m4.

Donc oui, trop d’estrogènes pendant la puberté va te rendre plus petit, et un manque d’estrogènes va te rendre très grand et retarder la fermeture des plaques de croissance.

Voilà, on est bon avec la science et on va directement passer à la partie la plus intéressante : comment limiter ces estrogènes.

Ceci dit, si tu veux en apprendre plus sur comment les estrogènes causent l’arrêt de la croissance, je vais mettre plusieurs revue scientifiques très intéressantes (ici, et ).

Donc sans plus attendre, passons à la partie intéressante de l’article :

 

 

Comment grandir plus au quotidien

 

Ici, rapidement, je vais lister pas mal de choses qui augmentent les estrogènes, donc bien évidemment, si tu veux grandir plus, il faut limiter ces choses-là.

Et j’ai bien peur que tu ne vas pas aimer ce que je vais te dire pendant les prochaines minutes.

 

Comment limiter ses niveaux d’estrogènes

 

Alcool

Premièrement, l’alcool. Aujourd’hui de nombreuses études comme celle-ci qui montrent que l’alcool augmente les estrogènes chez les hommes.

Et l’alcool fait ça de deux façons.

D’après cette revue d’études, l’alcool va augmenter le taux de conversion de testostérone en estrogènes.

Et d’après cette autre revue d’études, il est pensé que les plantes utilisées pour faire de l’alcool contiennent des molécules qui ressemblent beaucoup aux estrogènes qu’on a dans le corps. Du coup, ces molécules vont « jouer le rôle » de ces hormones dans notre corps.

Alors, avant de passer à la prochaine substance, on va prendre quelques secondes pour clarifier un peu du vocabulaire que j’utilise :

  • Les molécules type estrogènes qu’on trouve dans les plantes s’appellent des phytoœstrogènes.
  • Et quand je dis que quelque chose « joue le rôle des estrogènes » dans le corps, ça veut dire que la molécule ressemble tellement à celles des estrogènes, qu’elle va pouvoir se lier aux mêmes récepteurs dans notre corps. Et donc ces molécules type estrogènes vont avoir les mêmes effets que les estrogènes dans notre corps. Donc, ce genre de substance est aussi à éviter.

Maintenant, on peut revenir aux choses sérieuses.

 

Marie Jane

Parlons un peu de la marie jane (beuh + résine)

Il existe quand même une étude in vitro qui montre une augmentation d’estrogènes après combustion d’herbe. Et d’après cette revue d’études, la combustion de l’herbe va augmenter la taux de conversion de testostérone en estrogènes.

Donc pour grandir, vaut mieux éviter.

 

L’eau que l’on boit

Passons à la prochaine grande source d’estrogènes : l’eau qu’on boit

Alors oui, dans l’eau que tu bois, même l’eau de ville, il y a des micro-quantités de produits contraceptifs, de pesticides et de polluants. Et ces molécules vont « jouer le rôle des estrogènes » dans le corps, ce qui va limiter notre capacité à grandir.

Sanchez et al en 2017 a fait une liste, loin d’être exhaustive, des substances types estrogènes qu’on va trouver en micro quantités dans l’eau que tu bois tous les jours.

liste polluants dans l'eau qui empêchent de grandir

Family = famille ; Use = utilisations de ces molécules dans la vie de tous les jours ; Half-life = demi-vie ; concentration in surface water = concentration dans l’eau

Pour résoudre ce problème, il faut s’acheter un filtre à eau de très bonne qualité ou acheter de l’eau osmosée.

 

Emballages plastiques

Ensuite, on a tout ce qui est emballage plastique. Comme nous le confirme cette étude scientifique de 2006, les emballages plastiques ont des phtalates. Et les phtalates sont des substances qui vont aussi jouer le rôle des estrogènes dans le corps.

Donc évite au maximum tout ce qui est emballage plastique pour grandir plus longtemps.

Puis, on a la cigarette.

 

Cigarettes

Cette étude de Connor et al montre que ceux qui fument des cigarette régulièrement ont des niveaux d’estradiol et d’estrone significativement plus élevés que ceux qui ne fument pas.

L’estradiol et l’estrone sont deux types d’estrogènes.

Et parmi les fumeurs, l’augmentation d’estrogènes est proportionnelle à la quantité de cigarettes fumées. Donc au plus tu fumes, au plus tu as une grande quantité d’estrogènes. Et donc, au moins tu peux grandir.

 

Cigarette électronique

Maintenant, la cigarette électronique.

Alors, comme on l’a vu un peu plus tôt, une grande quantité de substances chimiques, une fois dans le corps, vont jouer le rôle des estrogènes.

Malheureusement, aujourd’hui, on n’a aucune étude qui a mesuré le lien entre CE et estrogènes. Mais quand je regarde la longue liste de produits chimiques trouvés dans les goûts, je pense que ce n’est pas un pari risqué de dire qu’au moins une de ces substances va jouer le rôle des estrogènes dans le corps.

Donc si j’étais toi, j’éviterais la CE.

Mais bon, il faut le dire, il n’existe aucune preuve concrète pour le moment.

 

Légumes

Maintenant, les légumes.

Comme nous le montre la liste de Sanchez et al, beaucoup de pesticides vont agir comme estrogènes dans le corps.

liste polluants dans l'eau qui empêchent de grandir

Family = famille ; Use = utilisations de ces molécules dans la vie de tous les jours ; Half-life = demi-vie ; concentration in surface water = concentration dans l’eau

Et comme nous le montre cette étude et des kilos d’autres, les fruits et légumes qui ont été traités aux pesticides contiennent encore des traces de ces molécules estrogéniques.

Donc, pour maximiser la taille adulte, il vaut mieux manger du bio.

 

Soja et viande

Maintenant, parlons du soja et de la viande.

Je vais commencer par le soja. Comme nous le confirme cette revue d’études, le soja est une des plus grandes sources naturelles de phytoœstrogènes. Les phytoœstrogènes, je rappelle, sont des substances types estrogènes d’origine végétale.

Et vu que les phytoœstrogènes sont très semblables aux estrogènes qu’on a dans le corps, elles vont « jouer le rôle » des estrogènes.

C’est pour ça que dans de nombreux pays aujourd’hui, les phytoœstrogènes du soja sont utilisés chez les femmes ménopausées en tant que remplacement d’estrogènes.

Ce qui, pour moi, est une preuve que les phytoœstrogènes du soja vont réagir avec le récepteur à estrogènes.

En plus de cela, les études animales comme celle-ci montrent que les phytoœstrogènes du soja ont des impacts énormes sur le corps. Et on a quelques études de cas, comme celle-ci par exemple (et celle-là), qui montrent que le soja a féminisé ceux qui en mangent.

Ceci dit, et il faut le dire, on n’a pas d’études cliniques sur les hommes faites sur le long terme qui montrent que le soja va augmenter l’activité estrogénique de ton corps.

Mais dans le doute, si tu veux grandir le plus longtemps possible, je limiterai ma consommation de soja.

Ce qui nous en fait venir à la viande. Les poules et les bœufs sont nourris avec énormément de soja. À cause de ça, leur viande va encore contenir des traces de phytoœstrogènes du soja.

Donc si tu veux être sûr de maximiser ta taille adulte, il faudrait du coup, manger du bœuf et des poules nourries à l’herbe pour limiter la présence de phytoœstrogènes.

 

Produits cosmétiques

Bon, je doute que ce soit un problème pour la majorité des hommes qui vont lire cet article, mais les produits cosmétiques contiennent aussi beaucoup de molécules types estrogènes (étude, étude, étude).

Donc pour grandir plus longtemps, évite tout ce qui est produit cosmétique.

 

Masse graisseuse

Ce qu’il faut savoir, c’est que ta masse graisseuse est une grande source de l’enzyme qui convertit ta testostérone en estrogènes (aka l’aromatase).

Donc oui, un surplus de masse graisseuse va augmenter tes niveaux de l’hormones féminine (étude et étude).

Pour jamais d’arrêter de grandir, fais en sorte de ne pas être en surpoids ou obèse.

Avertissement : devenir trop sec peut aussi interagir avec ta croissance et hormones anaboliques. Donc il ne faut pas descendre en dessous des 8% de bodyfat (donc faut éviter tout ce qui est compétition de bodybuilding).

 


 

Voilà, la longue liste est terminée. Il y a surement d’autres sources d’estrogènes dans notre quotidien que j’ai oublié de mettre dans la liste, donc si vous voyez quelque chose que j’ai oublié, mettez le en commentaire pour aider les autres dans votre cas.

Maintenant, on va passer à la suite.

 

Recommandations générales pour devenir plus grand

Dans cette partie, je vais clarifier certains points et je vais te donner d’autres recommandations pour devenir plus grand qui ne sont pas fondés sur les études.

Tout d’abord, je vais clarifier deux trois trucs.

Je ne suis pas en train de te dire que manger de la viande nourrie à l’herbe va augmenter ta taille de 10 centimètres, ou même que boire de l’eau de ville va réduire ta taille adulte considérablement.

Chaque élément ne va pas changer grand-chose, en soi.

Mais si tu fais tous les changements dont j’ai parlé, tu vas augmenter ta taille adulte considérablement.

Et puis bon, rien qu’avec un peu de bon sens, même si on ignore toute la science, il ne faut pas être un expert pour savoir que boire de l’alcool, fumer, manger des pesticides, boire de l’eau contaminée, etc n’est pas bon pour optimiser ta taille adulte.

Et je tiens aussi à te faire remarquer que la très grande majorité les éléments que j’ai listés ici sont des choses qui sont déjà considérées comme « bonnes pour la santé ».

Ce qui m’en fait venir au point final. En fait, pour moi, la grande composante qui détermine ta taille adulte, sans parler de ta génétique, est ta santé. Si tu manges mal, tu dors mal, tu ne fais pas de sport, tu restes dedans toute la journée, etc, il ne faut s’étonner si tu ne grandis peu, parce que ton corps est plein de carences et d’inflammation.

Donc, pour moi, et on n’a pas encore d’études aussi globales sur le sujet, si tu veux maximiser ta taille adulte, il faut aussi que tu optimises ta santé en limitant au maximum tes carences en micronutriments en mangeant des légumes. Il faut que tu renforces tes os avec du sport (je conseille la musculation). Il faut que tu ailles dehors pour ta vitamine D et ta santé mentale, il faut que tu dormes correctement, etc.

Note : pour dormir correctement, il faut que tu réunisses au moins 2 éléments.

Premièrement, la durée du sommeil. Dormir plus de 8 heures si tu es un ado est un minimum pour toi. Si tu arrives à dormir plus que ça tous les jours, c’est encore mieux.

Et deuxièmement, le respect de ton cycle circadien. Il faut que tu te couches tous les jours à peu près au même moment. Et ça c’est quelque chose qui est très souvent négligé chez les ados.

Donc si t’es le genre de mec à te coucher à 22h la semaine, et 2 h du mat le weekend, je te conseillerais de retravailler ton sommeil.

Maintenant, parlons musculation et taille adulte

 

Musculation et taille adulte : ce que dit la science

 

Comme tu l’auras peut-être remarqué, j’ai pas inclût la musculation dans ma liste de choses à éviter. Donc, est-ce que ça limite ta taille adulte ?

Eh bien cette revue d’études de 2006 a analysé la science. Et la conclusion est que non, la musculation n’affecte pas la taille adulte. Donc, tu peux faire ta musculation sans avoir peur.

La seule chose qui pourrait limiter ta taille adulte, et c’est commun à tous les autres sports, est la blessure. Si tu te blesses tes os, tu peux abimer tes plaques de croissance, ce qui peut affecter ta taille adulte.

Mais quand on regarde le nombre de blessures par sport, on voit que le bodybuilding est un des sports les moins risqués. Cette étude de Keogh et al montre que les bodybuildeurs vont ressentir en moyenne 0,24 à 1 blessure toutes les 1 000 heures de pratiques.

J’ai comparé ça avec un sport qui n’est pas considéré comme mauvais pour la croissance : le foot.

Cette étude de Faude et al montre que les adolescents qui font du foot ont un taux de blessure de 1 à 5 pour toutes les 1 000 heures d’entrainement, et un taux de blessure de 15 à 20 pour toutes les 1 000 heures de match de foot.

Ce qui représente, grand minimum, une augmentation des risques de blessure de 400% par rapport au bodybuilding.

Donc bon, la muscu a largement moins de chances de te rendre petit que le foot. Sauf si tu fais vraiment n’importe à la salle quoi bien évidemment.

 


 

Sachant ça, cet article est terminé

J’espère que ça t’a été utile.

En général, je vais plutôt du contenu qui tourne autour de la musculation. Donc si tu veux apprendre comment maximiser le développement d’un muscle, j’ai un article sur les muscles du dos [13 études], les pectoraux [6 études], les mollets [8 études], les épaules [13 études], le cou [4 études], les abdos [4 études], les ischio-jambiers [9 études] et les bras [5 études].

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à mes News

Des informations fraîches pour se tenir en forme !

La demande d'abonnement à bien été prise en compte. Merci !